« La douce torpeur »…De quoi est-il question ?

Là où il est question d’un thriller social piqué de romanesque

Là où il est question d’une révolte inédite, implacable, mais douce et consensuelle – lorsque cadres et employés sortent d’une douce torpeur .

… Et si un jour des petits malins courageux s’emparaient de l’idée pour de vrai ? Cela remettrait tout simplement en cause le concept de la loi du plus fort.

… et si l’idée d’une révolte n’en était que plus implacable lorsqu’on a longtemps côtoyé l’ennemi à vaincre ?

Là où il est question d’une quête de sens lorsqu’on sort d’une douce torpeur .

  • Et si l’idée que tout le monde cherchait à se faire un pognon de dingue était totalement dépassée et ringarde ?
  • Et si la recherche de sens devenait une tendance forte ?
  • Et si le consommateur, le client, le turbo-cadre, le salarié, le frénétique branché … s’ils sortaient soudain de leur douce torpeur en balayant un passé insensé ? Coup de balai amnésique. Rétroviseur sur d’où on vient.

Sujets et thèmes :

  • Prendre soin de soi, de ses proches, de la planète. Une approche du développement personnel
  • Dérives du capitalisme financier où la vocation à faire de l’argent a pris le pas sur l’activité traditionnelle de faire de la production de services ou produits.
  • Un management où la notion de coût passe devant le potentiel humain tout comme celui des fournisseurs .
  • Une amnésie symbolique de la recherche de soi, de ses racines et valeurs.
  • Sourire malgré la gravité

Les personnages principaux :

Un vieux montagnard, un amnésique … s’il l’est vraiment, un détective, un trio de gendarmes de l’aéronavale, un consultant d’entreprise, une hackeuse, un journaliste, deux chiens : un berger du caucase et un griffon sympa, des figurants (dont aucun nom n’est choisi au hasard).

Style et ambiance

  • Suspense. Humour. Action. Réflexions sur l’amélioration de soi.
  • Connivences littéraires, musicales, de peinture, linguistiques.
  • Double sens de noms.  Sens cachés.
  • Quêtes intérieures. Éveil de la conscience.
  • Quelques blessés, pas de mort certain. Pas de crime véritable, peut-être celui de lèse-majesté ?

Du voyage : Grenoble, Paris, Hyères, Lyon, Noirmoutier, Cap ferret, bocage vendéen, Isère, Vexin, Russie, Chypre.

Du matériel :  Un voilier de compétition, l’avion le plus gros du monde, un 4X4 soviétique increvable, une 403 familiale, une Aston Martin, une Diane, une KTM, une MV Agusta, une visière de pilote de chasse sur un casque de moto. Voir les images

error: Content is protected !!