La douce torpeur

Henri,  ancien alpiniste enquête sur le passé de son ami pour l’aider à retrouver la mémoire.

Carvallo, détective privé sans scrupules , méne des investigations au sein d’une grande entreprise dont le patron suspecte une souterraine conspiration  interne.

Le colonel Lassere supervise un curieux attelage de gendarmes : le fin Bernik et le truculent Corneloup qui enquêtent sur un mystérieux skipper retrouvé gisant sur son voilier à la dérive au large de Bandol.

Torapa, hackeuse insoumise et passionnée d’engins mécaniques, intervient furtivement mais toujours efficacement.

Une intrigue originale qui  trame les aventures de tous ces personnage dans des décors de Grenoble à la Vendée, autour de la Méditerranée, à Paris et en Russie.

  • Suspense & action.
  • Dimension, intériorité de personnages.
  • Connivences littéraires, musicales, de peinture, linguistiques.
  • Double sens de noms.  Sens cachés.
  • Le projet et la vision d’entreprise, variant selon les époques et motivations.
  • Réflexions sur l’amélioration de soi.
  • Une once d’ambiance politique.
  • Un accompagnement musical : la playlist
  • De l’humour de situation, jeux de mots, contrepèteries

Voyages : Grenoble, Paris, Hyères, Lyon, Noirmoutier, Cap ferret, bocage vendéen, Isère, Vexin, Russie, Chypre.

Du matériel :  Un voilier de compétition, l’avion le plus gros du monde, un 4X4 soviétique increvable, une 403 familiale, une Aston Martin, une Diane, une KTM, une MV Agusta, une visière de pilote de chasse sur un casque de moto. Voir les images

Là où il est question d’une révolte inédite, implacable, mais douce et consensuelle – lorsque cadres et employés sortent d’une douce torpeur .

… Et si un jour des petits malins courageux s’emparaient de l’idée pour de vrai ?
– Cela remettrait tout simplement en cause le concept de la loi du plus fort.

… et si l’idée d’une révolte douce, pacifique, consensuelle laissait place à la tentation de la violence ?
– Probablement, la révolution n’en serait que plus solide, en ne prenant que le sens de “retournement”.

Là où il est question d’une quête de sens lorsqu’on sort d’une douce torpeur .

  • Et si l’idée que tout le monde cherchait à se faire un pognon de dingue était totalement dépassée et ringarde ?
  • Et si la recherche de sens devenait une tendance forte ?
  • Et si le consommateur, le client, le turbo-cadre, le salarié, le frénétique branché … s’ils sortaient soudain de leur douce torpeur en balayant un passé insensé ? Coup de balai amnésique. Rétroviseur sur d’où on vient.
  • Dérives de l’entrepreneuriat où la vocation à faire de l’argent a pris le pas sur l’activité traditionnelle de faire de la production de services ou produits.
  • Glissement de l’ultra-liberté vers l’ultra-libéralisme. Là où la liberté devrait respecter celle des autres, mais se transforme en rapport de force : les plus libres soumettent les plus pauvres.
  • Un management où la notion de coût passe devant le potentiel humain tout comme celui des fournisseurs .
  • Une amnésie symbolique de la recherche de soi, de ses racines et valeurs.
  • Prendre soin de soi, de ses proches, de la planète. Une approche du développement personnel
  • Sourire malgré la gravité. Une force consensuelle.
  • un vieux montagnard,
  • un amnésique … s’il l’est vraiment,
  • un détective,
  • un trio de gendarmes de l’aéronavale,
  • un consultant d’entreprise,
  • une hackeuse,
  • un journaliste,
  • deux chiens : un berger du caucase et un griffon sympa,
  • des figurants (dont aucun nom n’est choisi au hasard).

Quelques extraits sont présentés dans cette page

Les premiers lecteurs, choisis sur un panel très large de profils de lecteurs, ont donné leurs avis ici.

  • on a bien aimé
  • on a moins aimé

le livre papier

  • 16,50€
  • 304 pages
  • 569 gr
  • Temps moyen de lecture : 7 à 8 heures

Existe en version électronique

    • pour liseuses Kobo et formats epub
    • pour liseuses Kindle (Amazon)
    • pour tablettes et ordinateurs

Pour se procurer la Douce torpeur

Le livre papier :

  •  Sur commande chez votre libraire et maisons de la presse.
  • En ligne, tapez “la douce torpeur” sur votre moteur de recherche. (attention, comparez les frais d’envoi)
  • En prenant contact ici, pour vérifier s’il reste des exemplaires notamment si vous êtes :
    • libraire
    • journaliste
    • amateur de dédicaces
    • fauché

Versions électroniques :

  • Deux versions existent
    • pour liseuses
    • pour tablettes et ordinateur connectés
  • Sur les sites comme la Fnac ou Amazon (prix très spécial pendant la période de confinement)

Liens et détails dans la page spéciale

 

error: Content is protected