Partagez, aimez, commentez sur :

Le pitch

Thriller social

Trois enquêtes convergent

vers une issue inédite.

En quête de sens et d’humain.

Dans l’air du temps :

  • Un conflit social d’où émerge un sentiment de malaise lié au manque de sens dans le travail
  • Changement de vie, regard vers des valeurs moins matérialistes, l’après burn-out, une volonté de respecter l’environnement
  • L’apport du développement personnel pour donner du sens à sa vie, comprendre ses souffrances pour les résilier
  • La légèreté, l’humour pour dédramatiser et s’orienter vers des solutions positives

Henri,  ancien alpiniste enquête sur le passé de son ami pour l’aider
à retrouver la mémoire.

Carvallo, détective privé sans scrupules , méne des investigations au sein d’une grande entreprise
dont le patron suspecte une souterraine conspiration  interne.

Le colonel Lassere supervise un curieux attelage de gendarmes : le fin Bernik et le truculent Corneloup qui enquêtent sur un mystérieux skipper retrouvé gisant sur son voilier à la dérive au large de Bandol.

Torapa, hackeuse insoumise et passionnée d’engins mécaniques, intervient furtivement mais toujours efficacement.

Une intrigue originale qui  trame les aventures de tous ces personnage dans des décors de Grenoble à la Vendée, autour de la Méditerranée, à Paris et en Russie.

Quelques personnages sont équipés d’engins mythiques.
Sur ce site : voyez les  images qui les identifient.

Ecoutez également la playlist des morceaux de musique qui constituent l’ambiance musicale de certains textes. La playlist

« La chaîne de Belledonne s’était plongée dans la nuit, ne formant plus qu’une découpe noire sur le fond du ciel bleu nuit métallique. Le léger crépitement du diamant tournant sur la fin du vinyle frottait dans les enceintes depuis plusieurs minutes. Milo avait ouvert les yeux. Il se releva. Ôta le disque. Se dirigea vers l’ordinateur relié à sa hi-fi. Envie de prolonger ce moment de musique. Tant pis pour le son incomparable du vinyle. Il programma en boucle « Confortably numb » et alla s’accouder sur la rambarde de sa terrasse. Le souffle d’air frais bienvenu fouettait sa chevelure. Il plongea son regard loin vers les montagnes s’imaginant que le son venait de là-bas, loin, très loin. »

Extrait de:  « MILO.  LA DOUCE TORPEUR – chapitre 23.

error: Content is protected !!