Dictionnaire du confinement (ludique) Edition 2050

Nous sommes en 2050. Ce dictionnaire a été créé pour ceux qui sont nés après 2020 et comprendre l’origine d’expressions populaires nouvelles ou dont le sens a changé après le printemps 2020 où le coronavirus déferla.

En 2020 il fut diffusé en exclusivité pour #10m2 : le magazine collaboratif du confinement 

Voici quelques extraits de ce dictionnaire qui représente environ 20568 pages. Une version allégée existe en format de poche en 5 volumes (Un pour poche de veste ou sac à mains, deux pour les chaussettes, et deux passe-partout). Le format pour lecture en vélo a été retiré des ventes pour cause d’accidents.

Films escarrisés  : Films regardés plusieurs fois de suite sans que les spectateurs se soient levés de leurs sièges.

Les Esscares du cinéma : sont des récompenses cinématographiques américaines décernées chaque année depuis 2020 à Los Angeles et destinées à saluer l’excellence des productions américaines et internationales du cinéma ayant réussi à scotcher le plus longtemps le plus grand nombre de spectateurs sur leurs sièges.

Ce soir je sors la poubelle : Ce soir je sors en grande tenue.

Je pars en voyage : Aller faire ses courses.

Marathoniter : Courir longtemps autour de son lit avant de se coucher. (Manies et TOC apparus après le confinement).

Être à fond : Passer des heures appuyé sur une rampe de balcon à regarder dehors.

Tripoti tripota lève la pâte et puis s’en va : Expression très populaire dans les écoles maternelles à la suite du confinement, après que les enfants aient pratiquement tous entendu leur parents chantonner cette expression pour dire qu’il était facile de faire son pain soi-même.

Ptain d’Table basse ! : Juron populaire devenu fréquent lorsqu’on s’est fait mal au genou. Également utilisé pour répondre à la question “Pourquoi tu boites ?”

Popopoter ou Decauner : Savoir se sortir à temps d’une dépression imminente, en pratiquant un humour nourri de pop culture. L’expression est née d’une émission radio appelée Popopop qui sauva 845 000  personnes du suicide alors qu’elles-mêmes ont propagé leur humeur auprès de 3 605 457 (Soit 10% de la population âgée de 20 à 64 ans de l’époque, d’après une étude le l’Institut Metondoi).

Lave toi et marche : Expression utilisée par la religion catholique dès la sortie du confinement à propos de toute rédemption qu’on souhaite obtenir par la confession.

C’est quand qu’on mange : Expression d ‘indignation ou de moquerie signifiant qu’on a tendance à toujours faire la même chose.

Turluter :  discuter en aparté.

Tous les êtres humains naissent et meurent libres et égaux en dignité et en droits : Article des nouvelles constitutions internationales du monde d’après. Avant, “et meurent” n’existait pas et permettait de voir surgir des inégalités après la naissance. Avec cette nouvelle mention, on est obligé de garder ces notions de liberté et d’égalité jusqu’à la mort, y compris celle de choisir sa propre mort.

Dormir comme un soignant : beaucoup dormir. Avant le coronavirus on disait “dormir comme un loir”. Après cette crise, les soignants épuisés profitaient du moindre instant pour dormir, car au sortir de la crise les dirigeants politiques continuaient de limiter les budgets de la santé pour redonner du souffle au capitalisme. Les soignants, sachant qu’ils pouvaient être appelés à tout moment jusqu’à l’épuisement pour accomplir des actes héroïques avaient pris l’habitude de saisir le moindre instant pour dormir. Inspirée de l’expression russe “dormir comme un pompier”, pour les mêmes raisons.

Enlève ton masque je t’ai reconnu : Signifie que malgré une expression figée du visage, on reconnait la fureur ou tout sentiment par la lecture des yeux. Ce sixième sens développé à la suite du confinement consiste désormais à deviner ce que l’autre pense en observant ses yeux.

Les cuités du pouce : Se dit des personnes qui jouent aux cartes en portant le pouce à la bouche pour séparer des cartes récalcitrantes. Après le déconfinement, les personnes âgées ont repris leurs jeux de cartes quotidiens, mais par prudence, trempaient le pouce dans un verre d’eau de vie avant de se saisir d’une carte.

Somedequer : Verbe qui ne se conjugue qu’au présent de l’indicatif . Signifiant faire acte de contrition ou reconnaître ses torts. Le verbe a pris naissance dans certains groupes politiques soudains pris d’une conscience éclairée après la crise du Coronavirus et qui le conjuguaient de manière répétée à la première personnes du pluriel dans les réunions ministérielles et les couloirs de l’Assemblée Nationale.

Avoir un cul en or : Etre très riche au point de pouvoir acheter du papier hygienique

Si à 50 ans t’as pas de PQ : Expression des nouveaux riches des années 20 (Gardes d’enfants, soignant(e)s, fariniers) à propos de leur fortune et des  pauvres gens (traders, professionnels du tourisme…).

Il y a du monde au balcon : Discussion conviviale entre voisins

Habemus Manuellum : Recevoir une bonne nouvelle. Cette expression est née de l’attente puis de la jouissance à la sortie d’un Manuel de survie en confinement appelé #10m2. Une publication ludique qui a empêché environ 434269 suicides d’après l’Institut d’études Metondoigt inc.

La fumée blanche va apparaître : Faire un feu de joie. Une fumée blanche apparaissait à rythme régulier sur Paris. Elle sortait depuis  l’appartement de l’Agent 140, chargé de signaler la sortie du Manuel de survie du confinement. A cet époque, l’événement hebdomadaire était très attendu. L’agent 140 brulait du papier journal et une sélection de magazines pour obtenir le bon blanc préconisé par sa collègue @manutella. Leur acolyte @GDeleur guettait depuis son escabeau. Depuis, l’annonce d’un nouveau Pape a dù changer : “Beaking news”.

Pas sibeth : fin et intelligent.

Sibether : éprouver un grand plaisir à mentir , dire tout et son contraire.

Enseignant blanquerble : prof payé au mérite.

Fraisier : Equipe d’enseignants payés à la tâche.

Les mémés n’aiment pas la castane : Les grand’mères battues par la police.

Se faire castaner : se faire taper.

Macroner : culpabiliser un pauvre.

Surmacroner : ostraciser une personne qui ne s’intéresse pas à l’argent.

Macromania : ancienne croyance qui consistait à bâtir un projet de vie sur la fortune et la santé financière.

Faire un pari griveaux : parier sur un enjeu incertain.

Mettre dans le buzin : Provoquer une situation inconfortable pour autrui  en démissionnant.

Philipper : faire preuve de filouterie pour masquer un manque d’anticipation.

Etre phililippé un max : avoir peur de menaces dirigées contre les plus faibles économiquement.

Pénicauder : Amuser la galerie en faisant exprès de bafouiller et multiplier des lapsus.

En faire tout un plat : Dédramatiser. Origine : faire un bon plat en confinement, avec ce qu’on a sous la main.

Je fais du développement personnel : Rester zen lorsqu’on a vu qu’au bout de quelques semaines de confinement, il ne sert à rien de casser des assiettes ou passer sa rage sur les cohabitants.

Voyage intérieur : rester chez soi

Tu fais ton pain à la main ?!!  :  Déclaration d’amour.

Un bon coup : sait pétrir la pâte à pain.

Michetonner : faire son pain avec amour.

C’est du gâteau : Cuisiner avec difficulté lorsqu’on est nul.

Fainéanter : Faire une pause entre les moments où il n’y a rien à faire.

Pâques au balcon : frustration.

Site porno : Référence et label informatique imposé aux équipes informatiques de l’Education nationale, par leur ministre.

Intelligence artificielle : kit de survie des abrutis.

Tremper son biscuit : rituel quotidien à l’heure du café.

La Saint Glin-Glin : Date officielle de fin du confinement annoncée à chaque intervention présidentielle.

Aujourd’hui plus qu’hier et moins que demain : S’ennuyer.

Trouver sa voie : Il est temps d’aller manger.

Alerte au coronavirus : N’achetez plus d’appareil auditif. Si vous n’entendez pas votre interlocuteur, demandez lui de parler plus fort. Si vous ne l’entendez toujours pas, son masque est probablement obstrué par une accumulation de salive ou miasmes. Signalez-lui qu’il doit changer son masque. S’il ne vous comprend pas, changez vous aussi de masque.

Grimper aux rideaux : Étape finale du parcours de santé pratiqué par les confinés dans leur appartement.

Avancer masqué : respecter les règles de manière ostentatoire.

Slip slurp beurk : se disait de ceux qui dégageaient une odeur suspecte au moment du confinement.

Cornacocaïner : conduire malencontreusement un acheteur clandestin vers un dealer de cocaïne, alors qu’il cherchait désespérément de la farine.

La poudre d’escampette : La farine qui prit la fuite des rayons de supermarchés sans crier gare, en période de confinement. (Synonymes : poudre blanche – En Espagne : blanche de castille)

L’un dit : Expression employée en début de discussion pour débattre sur quel jour on est.

Blindé contre le covid19 : Equipé d’un masque permettant de fumer sans l’enlever, de gants de proctologue, de lunettes de piscine, et de groupe sanguin O.

Savonner la planche :  Préparer le terrain pour quelqu’un avec bienveillance et maintes précautions (notamment sanitaires).

Cueillir des fraises : Enseigner

Tuer le temps :  Faire le ménage à fond 3 fois de suite et recommencer tous les jours.

Faire la traversée du désert : Traverser son appartement d’est en ouest puis de nord en sud après avoir jeté tout son contenu par la fenêtre suite à une période de dépression.

Avoir le pouce fou : Nouvelle maladie dont les symptômes se manifestent par une agitation synchronisée des pouces en cas de nervosité ou d’ennui. Les laboratoires Nitendo et Sony semblent avoir trouvé une molécule et une posologie (un matin, un midi, un le soir) pour calmer les effets. Le ministère de la santé ayant depuis interdit les jeux vidéo, les sociétés de production de jeux se sont converties en laboratoires pharmaceutiques ou producteurs de masques FFP4.

Confinés : obèses alcooliques

Confini : Individu confiné qui passe son temps à tenir des propos haineux, racistes ou qui tressaute de peur à la vue des différences humaines. Se disaient aussi à l’époque des personnes qui posaient des afiches pour inviter les soignants à quitter leur immeuble.

Demain est un autre jour : Signifie que les jours se succèdent et se ressemblent.

Ils sont passés en mode essorage : Se dit du bruit intempestif provoqué en plein jour par des voisins en couple dont la table de salle à manger ou de la cuisine est collée au mur.

Faire son houlahoula : signifie être prétentieux et courir le risque de se ramasser. Le houlahoula est un oiseau qui officiait auparavant plus discrètement dans les sphères des affaires et qui a migré vers les milieux politiques au moment du confinement. Sur le plan ornithologique, il a gardé ses mêmes caractéristiques : une bonne bouille volontaire, des yeux enthousiastes, un long bec très bavard, des ailes d’une envergure proportionnelle à ses ambitions, des attributs de gonades mâles très développés y compris dans la gente féminine, ce qui lui donnait une assurance et une tendance aux certitudes hors du commun. Avec cependant des toutes petites pattes, bien plus petites que ses gonades. Ce qui lui faisait soupirer douloureusement des “houla, houla, houlala” au moment de l’atterrissage.

Faire son Bolsotrumpcron : Nier l’évidence tant que c’est encore possible (Expression utilisée pour donner un effet comique).

Traité d’économie : Economie sociale et solidaire contemporaine régulé par des valeurs citoyennes et environnementales (Par opposition aux systèmes précédents où le chacun pour soi consistait à produire beaucoup de pauvreté et de précarité afin que peu de riches puissent accroître de grandes fortunes aux dépens de l’environnement, de la santé et de l’égalité humaine)

Coronasauvé : Se dit d’un personnage politique qui s’en sort de justesse lors d’une élection

Coronaviré : Se dit d’un personnage politique ayant subi un revers électoral à la suite de mauvaises décisions.

Masoclavier : Nouveau nom donné aux claviers d’ordinateurs qui ont adoré se faire taper pendant la période de confinement mais dont beaucoup ont fini à la poubelle par overdose d’orgasmes techniques . Ce qui a donné naissance à une génération de claviers plus solides et qui pouvaient encore mieux jouir de se faire taper.

Costume 3 pièces : Ensemble vestimentaire assorti composé d’une veste, d’un pantalon et d’un masque.

Parure sexy : Ensemble de sous-vêtements assortis composé d’un string, d’un soutien-gorge et d’un masque

Masque de Venise : Masque homologué de protection FFP4 haut de gamme très décoré et recouvrant tout le visage. Il fut d’abord porté par les chefs de service dans les cliniques privées avant qu’elles soient nationalisées.

1di 2di 3di 4di 5di 6di di7  : Nouvelle appellation des jours depuis 2020 pour simplifier et aider les confinés à se repérer dans les jours qui se suivent et se ressemblent.

Je suis en télétravail : Je suis dans la mouise.

Être fashion visio-conf :  Un haut de travail (veste, chemise, cravate pour les hommes –  Tailleur, chemisier ou top et bien maquillée pour les femmes).  VS/ Au-dessous de la ceinture : de n’importe quoi à rien du tout, y compris le résultat soyeux de semaines sans épilation). Actuellement, ces tenues se vendent à prix d’or sur les sites de sexshop, il est préférable de se les faire soi-même comme dans les années 20.

#Restezassis : Ce fut une consigne envoyée dans toutes les entreprises y compris les chaînes de TV. En mode fashion visio-conf certaines personnes, y compris de hautes personnalités avaient la fâcheuse tendance en fin de visio, de se lever, oubliant qu’au-dessous du nombril ils offraient une vue surprenante à tous les spectateurs connectés.

Miraculé : Tout individu nul en cuisine ayant réussi – forcé –  à se faire un gâteau sans faire bruler son immeuble, en période de confinement.

Oui mais non mais si : ne plus savoir si on doit porter un masque.

Ruiner la santé : politique consistant à économiser sur la santé.

Tourner en rond : marcher au carré en suivant scrupuleusement tous les périmètres et angles de chaque pièce d’un logement confiné.

Détrumper un enfant : Education des prépubères pour les inciter à se défaire de leur langage enfantin et se préparer à devenir responsables.

Maison hantée : Résidence secondaire rejointe à tout prix par ses propriétaires citadins venant d’une région contaminée.

Et on s’en fout d’attraper la vérole : Politique consistant au déni de l’environnement quitte à favoriser l’apparition de virus.

Papaaa pipi : Risque inhérent au télétravail.

Acrobate : Débutant du télétravail grimpé sur son bureau dèsqu’on lui demande de se mettre sur le bureau.

Peureuse : Débutante du télétravail qui se met à hurler d’effroi lorsqu’on la suppliait de prendre la souris dans la main.

Faire des beaux tableaux excel : faire preuve d’incompétence.

Débriefing de callconf : Multiplier par dix le temps d’une visioconférence afin de la résumer et d’en tirer d’impossibles conclusions.

Chêne, chêne ! ici bouleau,  : Code oral russe des radios de Popov remis en service avec le télé-enseignement.

Chaînes, chaînes ! ici boulot  : Code oral français du télé-enseignement entre enseignants débordés et parents-enfants enchaînés toute la journée à leurs ordinateurs.

Aller faire la sieste : Fournir un effort entre le fauteuil et le lit.

Être au taquet : Pic d’activité statique en confinement (Maintenir un taquet sous une porte lors d’un courant d’air).

Aller à vau-l’eau : Destination quotidienne du confinement.

Bayer aux corneilles : s’extasier de surprise à l’arrivée d’événements répétitifs.

Papa, c’est quand qu’on arrive ? : Expression répétitive nostalgique.

Se lever aux aurores pétantes : Sortir de sont lit vers 15h en titubant, et manifestant une étincelle d’énergie chantée par une faible flatulence.

Faites demi-tour : Alerte la plus déclenchée des GPS de ceux qui programmaient des itinéraires dans leur appartement.

Son masque gonfle : Se disait de ceux qui confondaient le distributeur de masques et le distributeur de préservatifs.

Coiffure bling-bling : Coiffure des grandes bourgeoises qui pouvaient se permettre de cacher leur déchéance capillaire par des bandes de papier toilette.

Rencontre exotique : découverte des voisins.

Mon grand père a fait koh lanta : Expression actuelle à propos d’ancêtres des années 2020, 2021, 2022 qui ont été confinés lors de plusieurs crises successives du coronavirus. Se dit plus spécialement des ancêtres qui ont vécu en milieu urbain, sans contact avec la nature et condamnés à devoir vivre en autarcie dans des apaprtements. On mangeait alors les plantes d’appartement.

Déconfiture : Plan de déconfinement futur totalement raté.

Les moyens justifient la fin : Stratégie consistant à rendre interdit tout ce qu’on a oublié de stocker. Exemple : Interdiction d’installer des panneaux routiers  STOP sur la route, car on a oublié de faire des stocks.

On va pas faire des tests tous les jours : On nous prend pour des billes.

Fixer un cap macronien : Dans une course d’orientation, le maître de jeu définit un objectif modifiable et fournit des boussoles en plastiques pour corser l’aventure.

Passer par pertes et profits : action de gérer une politique de santé en mettant en colonne “profits” les chiffres de gains dans l’économie, et en  colonne “pertes”, le nombre de morts – jusqu’à ce que les deux colonnes soient équilibrées.

Panpancucul : Nom donné à la stratégie de confinement du gouvernement de l’époque. Les dirigeants se sentaient seuls à avoir un comportement responsable, à vouloir (faire) travailler et gagner de l’argent pour réussir sa vie. Stratégie basée sur l’infantilisation , la frustration, les leçons et la déresponsabilisation.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor.

Ce qui se traduit par “Dictionnaire en cours de fabrication. Des définitions peuvent surgir à tout instant. Notamment lorsque le Masoclavier pousse des gémissements provocateurs”

Restez chez vous et racontez ce qui a changé dans votre confinement ici : contact : il se peut qu’une définition en sorte

N.B / Les définitions seront classées par thèmes lorsqu’il sera en passe d’être terminé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Content is protected